JuttaSteinruck/fr

From La Quadrature du Net
Jump to navigationJump to search


Mémoire politique : Jutta STEINRUCK, eurodéputée

{{#icon:JuttaSteinruck.jpg|Jutta STEINRUCK}}

Informations générales

Calligraphy.png
Contact
{{#icon:Cliquez_pour_appeler.png|+32 2 28 45 563||callto://+3222845563}}


Fonctions au Parlement européen

Curriculum Vitae

  • Études en gestion des entreprises, Berufsakademie (établissement d'enseignement supérieur) de Mannheim (BA) (1984-1987).
  • Responsable du personnel, société ABB (Mannheim) (1987-1988).
  • Cadre de la formation professionnelle et des relations publiques, société PWA Waldhof (Mannheim) (1988-1991).
  • Responsable du personnel, chargée du recrutement, société Bilfinger Berger (Mannheim) et, à partir de 1994, fondée de pouvoir, société AS Personalberatung (1991-2004) Présidente du syndicat DGB pour la région du sud du Palatinat (depuis 2004).
  • Membre du bureau de la section régionale du SPD pour le Nord-Ouest (depuis 1996).
  • Membre du bureau de la section locale du SPD de Ludwigshafen (depuis 1999).
  • Membre du conseil régional du SPD pour le Land de Rhénanie-Palatinat (depuis 2002).
  • Membre du comité directeur régional du groupe de travail sur les questions concernant les salariés au sein du SPD du Land de Rhénanie-Palatinat (depuis 2006) Membre du conseil municipal de Ludwigshafen (1999-2009).
  • Membre du Landtag (parlement régional) de Rhénanie-Palatinat (2006-2009).
  • Présidente en alternance de l'Agence pour l'emploi de Ludwigshafen (depuis 2004).
  • Présidente en alternance de la commission pour la formation de la Chambre de commerce et d'industrie du Palatinat (depuis 2004).

Votes


Prises de positions

Sources d'informations

Positions

Merci d'enrichir cette partie en y rapportant les prises de positions de Jutta STEINRUCK concernant les sujets traités par La Quadrature du Net (consultez la page Help:Memoire_politique pour savoir comment faire).

21/07/2010 Déclaration écrite 12/2010 (ACTA/ACAC) =

A signé la déclaration 12/2010 sur l’absence d’un processus transparent et la présence d’un contenu potentiellement controversé concernant l’accord commercial anti-contrefaçon (ACAC).