Difference between revisions of "Leetocracy"

From La Quadrature du Net
Jump to navigationJump to search
(Résumé)
 
Line 48: Line 48:
 
==Divers==
 
==Divers==
 
* La notion d'élite est entendue très largement dans cet article.
 
* La notion d'élite est entendue très largement dans cet article.
 +
[[Category:Fiche_de_lecture]]

Latest revision as of 12:44, 9 February 2011

Référence[edit]

Yana Breindl et Nils Gustafsson, 2010, « Leetocracy: Networked Political Activism or the Continuation of Elitism in Competitive Democracy », in Nexus: New Intersections of Internet Research, sous la dir. de Daniel Araya, Peter Lang Inc. Publishing, 193-211. Web

Catégorisation[edit]

Mots clés[edit]

  • Activisme
  • Démocratie
  • Élite temporaire
  • Médias
  • Mouvement sociaux

Résumé[edit]

Dans cet article, Yana Breindl et Nils Gustafsson se livrent à une étude de cas relative à La Quadrature du Net. Prenant l'exemple d'une campagne relative à l'amendement 138 (visant à protéger juridiquement l'accès à Internet) introduit à un ensemble de 5 directives européennes, les auteurs s'interrogent sur les raisons qui expliquent le succès de ce groupe dans son action de "lobbying citoyen".

La démocratie à l'ère numérique[edit]

Les auteurs commencent par passer en revue la littérature universitaire relative aux vertus démocratiques d'Internet. Ils notent que l'environnement politique se caractérise par la co-existence des réseaux traditionnels de pouvoirs, adossés au mécanisme représentatif et au monde économique, et l'émergence de réseaux d'individus plus instables, mouvants et variés s'affiliant et menant leur action politique grâce aux technologies de l'information et de la communication (TIC), qui permettent de nouvelles formes de participation politique ("In terms of political activism, the mass coordination of large groups of people becomes possible" p. 196). Certains peuvent voir dans la montée en puissance de ces seconds types de structures un décentrement de nos régimes politiques et la montée d'une société post-matérialiste.

Breindl et Gustafsson introduisent ensuite une typographie des échelles de participation politique:

  • des élites au cœur du système politique
  • des citoyens activement engagés tâchent d'influencer les décideurs et les "masses" (activistes)
  • le public attentif (peu engagé mais suivant le débat public)
  • les citoyens dont la participation politique se limite à la participation électorale
  • les citoyens ne participant pas au processus politique (inspiré des travaux de Putnam, 1976).

Les élites temporaires[edit]

(Temporal elites): Il s'agit d'un concept de Gustafsson, sont définies comme les groupes de citoyens auto-organisés, souples, appartenant à la sphère des activistes et du public attentif, cherchant à influencer les strates au dessus et au dessous d'elle. En terme de mobilisation, le but de ces groupes est de faire en sorte que les masses et les simples électeurs s'élèvent au rang de "public attentif", ou même d'activistes.

"We use the term temporal elites to describe a het- erogeneous group of technologically and socially skilled activists with a strong motivation to influence policy, forming networks around specific issues with a few dedicated individuals in the core and larger groups of interested and potentially mobilizable people forming the important peripheral network." (p. 207).

Pour un sujet donné, les personnes constituant une élite temporaire ne se connaissent pas toujours dans l'espace physique, mais si'nforme les uns-des-autres au sein de leurs réseaux. Au sein d'une élite temporaire, on retrouve également l'idée d'un centre actif, bénéficiant d'une plus grande autorité (morale avant tout) et d'une périphérie plus passive. La coordination des individus dans de telles groupes est rendues possible pas l'usage des TIC qui permet une participation souple (flexible participation) (cf. Shirky). Il s'agit là d'une différence importante avec les formation politiques traditionnelles, à l'organisation beaucoup plus rigide et hiérarchique. (The barrier of entry into political activism is lowered by the fact that the repertoire of actions and the time and resources needed to participate in a campaign can be indi- vidualized to fit every participant’s schedule and interest" p. 199). Il y a cependant une vrai interdépendance entre les actions les activistes très actifs et les citoyens attentifs à la participation modeste.

"It is not an organization stricto sensu but an informal network of activists whose primary objective is to prevent “harmful” legislations within inter- net-related domains. Nonetheless, networks do not suppose that all of their members are equal, only that communication flows more horizontally—hierarchies are also networks. La Quadrature du Net and most contemporary forms of networked activism are indeed characterised by their interconnectedness and absence of strong leadership or central authority." (P. 206)

Étude de cas: La Quadrature du Net, et conclusions[edit]

Les auteurs présente l'organisation, et souligne que les membres les plus actifs sont pour l'essentiel des individus avec des connaissances informatiques avancées, capables de développer des outils et de mobiliser des compétences spécifiques pour communiquer et analyser l'information essentielle à leur action. Les auteurs rappellent donc que les "élites" qui sont au cœur de ces groupes bénéficient d'un capital culturel/social important, ce qui conduit à la reproduction de formes d'inégalité dans la participation démocratique.

"Mere access to information does not nec- essarily increase participation levels. If the mass of information available is larger than before, it is not necessarily evenly spread. For this reason it requires increased expertise to find that information, and to understand, analyse and take advantage of it. This requires time, skills, and interest in engaging with such information, hence privileging some individuals over others." (p. 206-207).

En conclusion, ils soulignent néanmoins que leur effet disruptif sur le fonctionnement des démocraties ne peut s'analyser qu'en s'intéressant à la manière dont ces groupes entrent en compétition avec des mécanismes traditionnels de représentation des intérêts au sein du régime politique Ces nouvelles hiérarchies. Il est donc important que des futurs travaux de recherche s'intéressent à l'effet concret de ces groupes sur les démocraties représentatives. Néanmoins, les auteurs estiment que le fait que les barrières à la participation (et donc à l'accès au statut d'élite) se soient abaissées est quelque chose de positif du point de vue démocratique sur le plan de l'égalité. La participation effective dépend avant tout de la motivation des individus, ce qui suggère que les contraintes externes à la participation démocratique sont en recul, et que la participation démocratique relève avant tout d'un choix individuel.

Divers[edit]

  • La notion d'élite est entendue très largement dans cet article.