FrancoiseCastex/fr

From La Quadrature du Net
< FrancoiseCastex
Revision as of 21:33, 17 July 2011 by Manu1400 (talk | contribs) (son équipe)
Jump to navigationJump to search

Mémoire politique : Françoise CASTEX, eurodéputée

{{#icon:FrancoiseCastex.jpg|Françoise CASTEX}}

Informations générales

Calligraphy.png
Contact
{{#icon:Cliquez_pour_appeler.png|+32 2 28 45 129||callto://+3222845129}}

Son équipe :

  • Assistante à Auch : Nadia Pellefigue
  • Assistants à Strasbourg : Raphaël Delarue et Nadia Pellefigue
  • Assistant à Bruxelles : Raphaël Delarue
  • Assistante stagiaire à Bruxelles : Marie Gaynes

Fonctions au Parlement européen

Curriculum Vitae

  • Licence et maîtrise de lettres (1976).
  • Diplôme des Hautes études des pratiques sociales (DHEPS) (1990).
  • DEA de sciences de l'éducation (1991).
  • Conseillère d'éducation populaire et de jeunesse à la Direction départementale de la jeunesse et des sports du Gers (1981-1998).
  • Conseillère au cabinet du président du conseil général du Gers (1998-2000).
  • Conseillère au cabinet du ministre délégué à l'enseignement professionnel, chargée des affaires européennes et de la coopération internationale (2000-2002).
  • Chargée de mission pour la coopération éducative au ministère des affaires étrangères (2002-2004).
  • Secrétaire générale adjointe du syndicat de l'éducation populaire (SEP-FEN-UNSA) (1989-1998).
  • Membre du conseil national du PS (depuis 1990).
  • Conseillère municipale de Lavardens (1996-2001).
  • Présidente de la Ligue des droits de l'homme du Gers (1990-1998).
  • Membre du comité central de la Ligue des droits de l'homme (1996-1998).

Votes


Prises de positions

Sources d'informations

Positions

Merci d'enrichir cette partie en y rapportant les prises de positions de Françoise CASTEX concernant les sujets traités par La Quadrature du Net (consultez la page Help:Memoire_politique pour savoir comment faire).

28/03/2010 Déclaration écrite 12/2010 (ACTA/ACAC) =

A signé la déclaration 12/2010 sur l’absence d’un processus transparent et la présence d’un contenu potentiellement controversé concernant l’accord commercial anti-contrefaçon (ACAC).