Difference between revisions of "Discussion:Verification Liste SACEM"

From La Quadrature du Net
Jump to navigationJump to search
(rubrique "Fake ? ")
(Commentaire d'un anonyme)
 
Line 16: Line 16:
 
== Commentaire d'un anonyme ==
 
== Commentaire d'un anonyme ==
  
Étant moi-même artiste non publié et contre l'HADOPI, je n'en suis pas moins scandalisé par les propos de la Quadrature du Net (que j'estimais et respectais beaucoup jusque-là) selon lesquels un artiste est défini comme artiste dès l'instant où il a publié une œuvre (livre, disque, film, etc) et qu'il a une page Facebook / Myspace ou un site Internet. Prétendre ce que prétend la Quadrature du Net sur ce point est stupide et dangereux, car tous les artistes ne sont pas forcément publiés (surtout quand on sait le filtrage des majors et autre boîtes de diff comme les maisons d'édition, etc, surtout quand on sait que seule l'édition à compte d'éditeur est considérée comme valide pour la reconnaissance d'un écrivain), que tous n'ont pas forcément Internet ou n'ont pas forcément de connaissances HTML pour faire un site, que tous n'oint pas envie d'avoir un Myspace ou un Facebook, qu'il existe des artistes qui sont dans l'ombre et qu'un artiste n'est pas artiste dès l'instant où ses œuvres entrent dans le commerce, mais dès qu'elles naissent au fond de lui. Évidemment, cela est invérifiable, mais on ne peut pas prétendre défendre les artistes et croire que la personne ne devient artiste qu'en ayant publié. C'est une aberration, et cela dessert notre cause plus qu'elle ne la sert car mes propos, ma position, c'est exactement ce que rétorqueront les pro-HADOPI et ils passeront pour plus artistes et progressistes que les anti-HADOPI. Ces derniers passeront pour des gens qui ont une vision étriquée et commerciale de l'art et des artistes, digne d'un autre siècle !
+
Étant moi-même artiste non publié et contre l'HADOPI, je n'en suis pas moins scandalisé par les propos de la Quadrature du Net (que j'estimais et respectais beaucoup jusque-là) selon lesquels un artiste est défini comme artiste dès l'instant où il a publié une œuvre (livre, disque, film, etc) et qu'il a une page Facebook / Myspace ou un site Internet.
  
Combien de groupes se créent sans avoir de Myspace ou de Facebook, sans avoir de site ou même Internet. Ils n'en sont pas moins des artistes.
+
: Bonjour,
 +
: Dans quel communiqué officiel de la Quadrature du Net avez vous vu que la Quadrature estimait qu'un artiste était un artiste visible sur Internet ?
  
L'attribution de la qualité d'artiste ne peut être attribuée par décision et jugement extérieur. L'Histoire nous a montré de multiples exemples d'artistes qui n'ont été reconnus comme tel qu'après leur mort (certains n'ont même jamais été connus ni reconnus). Il ne faudrait pas adopter le même type d'attitude ou donner raison à ceux, qui comme les majors et autres boîte de diff, pensent très probablement ainsi. Car ce sont précisément les premiers ennemis des arts.
+
Prétendre ce que prétend la Quadrature du Net sur ce point est stupide et dangereux, car tous les artistes ne sont pas forcément publiés (surtout quand on sait le filtrage des majors et autre boîtes de diff comme les maisons d'édition, etc, surtout quand on sait que seule l'édition à compte d'éditeur est considérée comme valide pour la reconnaissance d'un écrivain), que tous n'ont pas forcément Internet ou n'ont pas forcément de connaissances HTML pour faire un site, que tous n'oint pas envie d'avoir un Myspace ou un Facebook, qu'il existe des artistes qui sont dans l'ombre et qu'un artiste n'est pas artiste dès l'instant où ses œuvres entrent dans le commerce, mais dès qu'elles naissent au fond de lui.
 +
 
 +
: Ceci n'est pas '''du tout''' la position de la Quadrature du Net. La position de la Quadrature du Net est la suivante :
 +
: « La ministre est les députés UMP pro HADOPI ont à de multiples reprises que la liste est une liste de 10 000 '''artistes''' (sans faire mention des personnes qui ne sont pas artistes).
 +
: Par ailleurs, concernant les artistes qui ne sont pas visibles sur Internet, ils ont '''bien évidemment''' le droit d'être considérés comme des artistes. Mais dans ce cas, quelle serait leur motivation pour signer une pétition qui est censée empêcher le téléchargement ? On rappelle que la pétition a été présentée par le gouvernement comme étant la pétition des artistes qui sont en train de mourir à cause d'Internet. Or difficile de perdre des ventes à cause du téléchargement... s'il n'y a pas de téléchargement.
 +
 
 +
Évidemment, cela est invérifiable, mais on ne peut pas prétendre défendre les artistes et croire que la personne ne devient artiste qu'en ayant publié. C'est une aberration, et cela dessert notre cause plus qu'elle ne la sert car mes propos, ma position, c'est exactement ce que rétorqueront les pro-HADOPI et ils passeront pour plus artistes et progressistes que les anti-HADOPI. Ces derniers passeront pour des gens qui ont une vision étriquée et commerciale de l'art et des artistes, digne d'un autre siècle !
 +
 
 +
: Il ne fait aucun doute qu'il est possible de faire passer les anti HADOPI pour des personnes archaïques ou pour tout ce qu'on souhaite en leur prêtant des propos qui ne sont pas les leurs. C'est d'ailleurs ce que font le gouvernement, l'UMP et les majors à longueur de journée.

Latest revision as of 17:25, 15 April 2009

rubrique "Fake ? "[edit]

J'ai mis à jour la note concernant Paul Atreides.
Il y a bien un "Paul Atreides" figurant comme auteur dans le catalogue de la Sacem. http://www.sacem.fr/catel/fwk/main.jsp

  • Activité artistique : 5 titres au catalogue Sacem

· DANS LES RUES DE ROUEN T-004.846.770.4
· JE BOSSE A TOUT VA T-004.846.771.5
· LA TERRE EST LASSEE T-004.855.976.7
· LE LE MECANO QU A TOUT FAIT T-004.855.977.8
· NE T ELOIGNE PAS DE MOI T-004.846.769.1

Le compositeur est Véronique Saint Germain, qui n'a rien d'un fake non plus...

Commentaire d'un anonyme[edit]

Étant moi-même artiste non publié et contre l'HADOPI, je n'en suis pas moins scandalisé par les propos de la Quadrature du Net (que j'estimais et respectais beaucoup jusque-là) selon lesquels un artiste est défini comme artiste dès l'instant où il a publié une œuvre (livre, disque, film, etc) et qu'il a une page Facebook / Myspace ou un site Internet.

Bonjour,
Dans quel communiqué officiel de la Quadrature du Net avez vous vu que la Quadrature estimait qu'un artiste était un artiste visible sur Internet ?

Prétendre ce que prétend la Quadrature du Net sur ce point est stupide et dangereux, car tous les artistes ne sont pas forcément publiés (surtout quand on sait le filtrage des majors et autre boîtes de diff comme les maisons d'édition, etc, surtout quand on sait que seule l'édition à compte d'éditeur est considérée comme valide pour la reconnaissance d'un écrivain), que tous n'ont pas forcément Internet ou n'ont pas forcément de connaissances HTML pour faire un site, que tous n'oint pas envie d'avoir un Myspace ou un Facebook, qu'il existe des artistes qui sont dans l'ombre et qu'un artiste n'est pas artiste dès l'instant où ses œuvres entrent dans le commerce, mais dès qu'elles naissent au fond de lui.

Ceci n'est pas du tout la position de la Quadrature du Net. La position de la Quadrature du Net est la suivante :
« La ministre est les députés UMP pro HADOPI ont à de multiples reprises que la liste est une liste de 10 000 artistes (sans faire mention des personnes qui ne sont pas artistes).
Par ailleurs, concernant les artistes qui ne sont pas visibles sur Internet, ils ont bien évidemment le droit d'être considérés comme des artistes. Mais dans ce cas, quelle serait leur motivation pour signer une pétition qui est censée empêcher le téléchargement ? On rappelle que la pétition a été présentée par le gouvernement comme étant la pétition des artistes qui sont en train de mourir à cause d'Internet. Or difficile de perdre des ventes à cause du téléchargement... s'il n'y a pas de téléchargement.

Évidemment, cela est invérifiable, mais on ne peut pas prétendre défendre les artistes et croire que la personne ne devient artiste qu'en ayant publié. C'est une aberration, et cela dessert notre cause plus qu'elle ne la sert car mes propos, ma position, c'est exactement ce que rétorqueront les pro-HADOPI et ils passeront pour plus artistes et progressistes que les anti-HADOPI. Ces derniers passeront pour des gens qui ont une vision étriquée et commerciale de l'art et des artistes, digne d'un autre siècle !

Il ne fait aucun doute qu'il est possible de faire passer les anti HADOPI pour des personnes archaïques ou pour tout ce qu'on souhaite en leur prêtant des propos qui ne sont pas les leurs. C'est d'ailleurs ce que font le gouvernement, l'UMP et les majors à longueur de journée.