RaulRomevaIRueda/fr

De La Quadrature du Net


Mémoire politique : Raül ROMEVA i RUEDA, eurodéputé

{{#icon:RaulRomevaIRueda.jpg|Raül ROMEVA i RUEDA}}

Informations générales

Calligraphy.png
Contact
{{#icon:Cliquez_pour_appeler.png|+32 2 28 45 645||callto://+3222845645}}


Fonctions au Parlement européen

Curriculum Vitae

  • Maîtrise en sciences économiques (Université autonome de Barcelone (UAB), 1989-1994).
  • Docteur en relations internationales (UAB, 2002).
  • Analyste-chercheur sur les conflits armés et la réhabilitation après conflit (Centre Unesco de Catalogne, Intermon Oxfam et École de culture de la paix de l'UAB).
  • Consultant des Nations unies pour les questions de réhabilitation après conflit et de désarmement.
  • Assistant principal du représentant de l'Unesco en Bosnie-Herzégovine, responsable du programme éducatif et de culture de la paix de l'Unesco.
  • Membre du groupe fondateur des jeunes de l'Initiative pour la Catalogne-Verts (ICV).
  • Membre de son conseil national.
  • Militant de Joves amb Iniciativa-Joves d'Esquerra Verda (1994-1999).
  • Militant de l'Organisation thématique européenne (depuis 1999).
  • Responsable de l'Organisation thématique européenne (depuis 2004).
  • Observateur de l'OSCE pour les élections en Bosnie-Herzégovine (1996-1997).
  • Auteur de divers ouvrages et publications, dont notamment: Pau i seguretat a Europa (1998).
  • Desarme y desarrollo (2000).
  • Guerra, posguerra y paz: pautas para el análisis y la intervención en contextos posbélicos o postacuerdo (2003).
  • Bosnia en paz: lecciones, retos y oportunidades de una posguerra contemporánea (2003).

Votes


Prises de positions

Sources d'informations

Positions

Merci d'enrichir cette partie en y rapportant les prises de positions de Raül ROMEVA i RUEDA concernant les sujets traités par La Quadrature du Net (consultez la page Help:Memoire_politique pour savoir comment faire).

28/03/2010 Déclaration écrite 12/2010 (ACTA/ACAC) =

A signé la déclaration 12/2010 sur l’absence d’un processus transparent et la présence d’un contenu potentiellement controversé concernant l’accord commercial anti-contrefaçon (ACAC).