KingaGoncz/fr

De La Quadrature du Net


Mémoire politique : Kinga GÖNCZ, eurodéputée

{{#icon:KingaGoncz.jpg|Kinga GÖNCZ}}

Informations générales

Calligraphy.png
Contact
{{#icon:Cliquez_pour_appeler.png|+32 2 28 45 451||callto://+3222845451}}


Fonctions au Parlement européen

Curriculum Vitae

  • Diplômée de la faculté de médecine de l'université Semmelweis de médecine de Budapest (1972).
  • Diplôme de psychothérapie de l'Association européenne de psychothérapie (2004).
  • Praticien psychiatre (1972-1978).
  • Maître de conférences à l'Institut national de réhabilitation médicale, associée aux premières phases d'élaboration des programmes d'éducation sociale (1978-1989).
  • Maître de conférences au département de politique sociale et de travail social de l'institut de sociologie de l'université ELTE de Budapest (1989-1994).
  • Directrice de Partners Hungary, membre d'un réseau international d'organisations pratiquant l'enseignement de la gestion créative des conflits et des techniques de démocratie, de négociation et de gestion des changements (1994-2002).
  • Chargée du cours de psychologie sociale du préjudice au département des droits de l'homme de l'université d'Europe centrale de Budapest (1998-2003).
  • Secrétaire d'État politique au ministère de la santé, des affaires sociales et de la famille (2002-2004).
  • Ministre de l'égalité des chances (juin-octobre 2004).
  • Ministre de la jeunesse, de la famille, des affaires sociales et de l'égalité des chances (2004-2006).
  • Première femme ministre des affaires étrangères (2006-2009).

Votes


Prises de positions

Sources d'informations

Positions

Merci d'enrichir cette partie en y rapportant les prises de positions de Kinga GÖNCZ concernant les sujets traités par La Quadrature du Net (consultez la page Help:Memoire_politique pour savoir comment faire).

23/06/2010 Déclaration écrite 12/2010 (ACTA/ACAC) =

A signé la déclaration 12/2010 sur l’absence d’un processus transparent et la présence d’un contenu potentiellement controversé concernant l’accord commercial anti-contrefaçon (ACAC).