Fondateurs

De La Quadrature du Net

Les Fondateurs de La Quadrature du Net[modifier]

Philippe Aigrain[modifier]

Photographie de Philippe Aigrain

Né en 1949, informaticien, chercheur, analyste des enjeux politiques, sociaux et culturels des techniques informationnelles.

Il obtient en 1980 un doctorat en informatique théorique (Université Paris VII-Diderot), puis une bourse post-doctorale à l’Université de Californie de Berkeley (1982).

De 1983 à 1986, il développe des installations interactives et des logiciels pour la médiation des arts plastiques et des mathématiques au sein de l'association pour la diffusion des arts plastiques et de divers microentreprises. De 1986 à 1996, il dirige une équipe de recherche sur l'informatique des médias à l’Institut de Recherche en Informatique de Toulouse. De 1996 à 2003, il rejoint les services de la Commission européenne (programme de recherche ESPRIT puis IST), où il développe les politiques de soutien aux logiciels libres. De 2004 à 2014, il dirige Sopinspace, dont il est le créateur, qui développe des logiciels libres et fournit des services commerciaux pour l’organisation de débats publics et les activités collaboratives sur Internet. Depuis plusieurs années, il publie des créations littéraires, principalement poétiques et depuis 2013 est associé de la SAS Créateurs et associés qui gère la maison d'édition publie.net.

En parallèle :

  • Membre de la Commission parlementaire ad-hoc de réflexion et propositions sur le droits et les libertés à l'âge numérique de l'Assemblée nationale
  • Membre du board of directors du Software Freedom Law Center
  • Membre du board of trustees du NEXA Center for Internet and Society de Turin
  • Tient un blog sur les communs et un blog d'expérimentation littéraire

Publications :

  • Cause Commune : l’information entre bien commun et propriété“, Fayard, 2005 / eBooks publie.net, 2013 (également traduit en italien et en arabe)
  • "Internet & Création : comment reconnaîtres les échanges sur internet en finançant la création", InLibroVeritas, 2008.
  • "Sharing: Culture and the Economy in the Internet Age", Amsterdam University Press, 2012 (également traduit en polonais), cf http://www.sharing-thebook.com

Co-fondateur de La Quadrature du Net, il est actif pour la conception de politiques publiques compatibles avec les libertés numériques et favorisant la capacitation de chacun.

Gérald Sédrati-Dinet[modifier]

Photographie de Gérald Sédrati-Dinet

Né en 1971, Ingénieur informatique.

Diplômé de l'Institut National des Sciences Appliquées, il travaille dans différentes entreprises entre 1993 et 2006 (Bull France, Bu//Soft (Evidian), Unlost, Xyleme). Il travaille actuellement chez Opentrust (anciennement IdealX) comme Ingénieur Recherche & Développement.

En parallèle :

Co-fondateur de la Quadrature du Net, il a développé et maintient des outils comme Mémoire Politique ou Lawtracks, et participe aux analyses de la Quadrature du Net.

Benjamin Sonntag[modifier]

Photographie de Benjamin Sonntag

Né en 1977, Ingénieur systèmes, réseau et sécurité, Entrepreneur.

Diplômé en informatique à l'université de Picardie Jules-Verne.

De 1998 à 2004, il est administrateur exchange pour un groupe industriel, chef de projet pour un site de pages jaunes, puis administrateur système dans une association d'hébergement.

Depuis 2004, associé et gérant de la société Octopuce à Paris, entreprise de service en logiciels libres, hébergement et développement Web.

Acteur engagé dans le logiciel libre et les libertés numériques, il a participé à la création de divers projets et a vice-présidé les 7e Rencontres Mondiales du Logiciel Libre. Il a par ailleurs publié chez Eyrolles une traduction et adaptation de SSL VPN, Accès Web et extranets sécurisés. Enfin, Benjamin est membre du bureau de l'association et opérateur French Data Network.

Co-fondateur de la Quadrature du Net, il s'occupe depuis le début des aspects techniques et infrastructure (site, mailings, outils collaboratifs, etc.) et d'un peu d'ergonomie et de logistique (mises en pages, relecture, suivi des dons etc.)

Divers projets libres :

Jérémie Zimmermann[modifier]

Photographie de Jérémie Zimmermann

Jérémie Zimmermann is the co-founder (and former spokesperson during 6 years) of the Paris-based La Quadrature du Net, a citizen advocacy group defending fundamental freedoms online. He appeared with Julian Assange on Episode 8 and Episode 9 of The World Tomorrow, "Cypherpunks: 1/2". He is a contributor to Julian Assange's 2012 book Cypherpunks: Freedom and the Future of the Internet along with Jacob Appelbaum and Andy Müller-Maguhn (OR Books, ISBN 978-1-939293-00-8). He was awarded the 2012 EFF Pioneer Award, together with other persons and groups.

Félix Tréguer[modifier]

Crédit photo : Ophelia Noor

Né en 1986, juriste et doctorant en sciences politiques.

En mars 2009, lors du débat parlementaire sur la loi HADOPI, Félix rejoint La Quadrature du Net à titre bénévole avant de devenir permanent en juillet de la même année, en tant que chargé des affaires institutionnelles et juridiques. Il intervient à ce titre sur l'ensemble des dossiers auxquels l'organisation se consacre, notamment au travers de la rédaction de notes d'analyse, d'argumentaires ou de réponses à diverses consultations.

Durant l'été 2010, il réalise un stage comme assistant de recherche au Berkman Center for Internet and Society, à l'université d'Harvard. Il participe alors à divers projets de recherche, en particulier sur la cybersécurité et la gouvernance d’Internet.

En juillet 2012, après le rejet de l'ACTA au Parlement européen, il met fin à son activité de permanent au sein de La Quadrature afin de travailler à une thèse sur les transformations de l'espace public induites par Internet et ses conséquences pour le droit à la liberté d'expression, réalisée au sein de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il a intégré le collège des fondateurs au moment de la création de l'association, en février 2013.

Il est titulaire du Master Sciences Po mention « Affaires publiques » (2009) et du Master « Droit de la communication » de l’université Paris-II Panthéon Assas (2010).

Lionel Maurel[modifier]

Photographie de Lionel Maurel

Né en 1976, juriste et conservateur de bibliothèques, en poste à la BDIC (Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine).

Sensibilisé aux enjeux de l'accès à l'information et de la diffusion des savoirs à travers son métier de bibliothécaire, Lionel est spécialisé dans les questions de propriété intellectuelle liées à l'environnement numérique. Il s'intéresse en particulier à l'usage des licences et à la mise en place de nouveaux modèles économiques, à la préservation et à la promotion du domaine public ou aux usages transformatifs (mashups, remix).

Son engagement sur ces sujets date du débat sur la loi Hadopi et en 2009, il ouvre son blog S.I.Lex, au croisement des sciences de l'information et du droit. Il tient une chronique juridique hebdomadaire sur le site OWNI en 2011-2012 et depuis janvier 2013, il publie sur Numerama une chronique Copyright Madness, sur les dérives de la propriété intellectuelle.

En 2012, il participe à la rédaction du programme de la Quadrature du net en matière de réforme positive du droit d'auteur (Eléments pour la réforme du droit d'auteur et les politiques culturelles liées). Il soutient notamment les propositions de légalisation du partage non-marchand entre individus et la mise en place de nouveaux financements mutualisés pour la création, de type contribution créative, crowdfunding ou revenu de base.

En septembre 2012, il co-fonde avec Silvère Mercier le collectif SavoirsCom1 sur les biens communs de la connaissance et en 2013, il rejoint le Conseil d'Administration de la Quadrature du net.

Benjamin Bayart[modifier]

Photographie de Benjamin Bayartl

Né en 1973, Benjamin est expert en télécommunications et ancien président de French Data Network, le plus ancien fournisseur d’accès à Internet en France encore en exercice.

Militant pour les libertés fondamentales dans la société de l'information par la neutralité du net et le logiciel libre, ses prises de positions en font une personnalité remarquée de l'Internet français.




Vous pouvez consulter la page comment aider La Quadrature pour en savoir plus sur les différentes façons de prendre part aux actions de La Quadrature.