EvaLichtenberger/fr

From La Quadrature du Net
Jump to navigationJump to search


Mémoire politique : Eva LICHTENBERGER, eurodéputée

{{#icon:EvaLichtenberger.jpg|Eva LICHTENBERGER}}

Informations générales

Calligraphy.png
Contact
{{#icon:Cliquez_pour_appeler.png|+32 2 28 45 139||callto://+3222845139}}


Fonctions au Parlement européen

Curriculum Vitae

  • Baccalauréat au lycée d'enseignement musical d'Innsbruck (1972).
  • Académie pédagogique (professorat des écoles et des collèges) (1972-1974).
  • Études de psychologie et de sciences politiques à l'université d'Innsbruck (1979-1987), doctorat de sciences humaines (1987).
  • Enseignante en école primaire et en collège dans le Tyrol (1974-1983).
  • Indépendante dans le domaine de la formation des adultes (1987-1994).
  • Secrétaire des Verts-Alternatifs de l'ARGE ALP (Communauté de travail des régions alpines) (1988).
  • Porte-parole des Verts du Tyrol (1989-1999).
  • Porte-parole des Verts autrichiens pour les transports et le tourisme (1999-2004).
  • Membre consultatif de la commission de l'environnement de la ville de Hall in Tirol (1986-2002).
  • Présidente du groupe des Verts au Landtag du Tyrol (1989-1994).
  • Membre du gouvernement du land du Tyrol chargé de la protection de l'environnement (1994-1999).
  • Députée au Parlement autrichien, membre de la commission des transports, de la commission de la défense nationale et de la commission principale (chargée des affaires européennes) (1999-2004).
  • Membre suppléant de la Convention sur l'avenir de l'Europe (1999-2004).
  • Membre de l'Österreich-Konvent (convention chargée de proposer des réformes de l'État et de la Constitution autrichiens) (1999-2004).

Votes


Prises de positions

Sources d'informations

Positions

Merci d'enrichir cette partie en y rapportant les prises de positions de Eva LICHTENBERGER concernant les sujets traités par La Quadrature du Net (consultez la page Help:Memoire_politique pour savoir comment faire).

28/03/2010 Déclaration écrite 12/2010 (ACTA/ACAC) =

A signé la déclaration 12/2010 sur l’absence d’un processus transparent et la présence d’un contenu potentiellement controversé concernant l’accord commercial anti-contrefaçon (ACAC).