EvaBrittSvensson/fr

From La Quadrature du Net
Jump to navigationJump to search


Mémoire politique : Eva-Britt SVENSSON, eurodéputée

{{#icon:EvaBrittSvensson.jpg|Eva-Britt SVENSSON}}

Informations générales

Calligraphy.png
Contact
{{#icon:Cliquez_pour_appeler.png|+32 2 28 45 105||callto://+3222845105}}


Fonctions au Parlement européen

  • Commission des droits de la femme et de l'égalité des genres (Présidente)
  • Conférence des présidents des commissions (Membre)
  • Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs (Membre)
  • Délégation à la commission parlementaire mixte UE-Mexique (Membre)
  • Délégation à l'Assemblée parlementaire euro-latino-américaine (Membre)
  • Délégation pour les relations avec le Conseil législatif palestinien (Membre suppléante)

Curriculum Vitae

  • Lycée d'économie (1967).
  • Formation en entreprise dans le domaine de l'administration publique, des finances publiques et des technologies de l'information (1969-2004).
  • Employée de banque (1967).
  • Comptable au sein du ministère public (1967-1974).
  • Secrétaire de cabinet, administration municipale (1974-2004).
  • Présidente de la fédération de Kronoberg du parti de gauche (1996-2004).
  • Membre du bureau national de ce parti (depuis 1998).
  • Secrétaire politique du parti de gauche au sein du conseil général de Kronoberg (1995-2004).
  • Membre du conseil d'administration de la section 26 du syndicat SKTF (syndicat national des salariés publics et privés au service du public dans les collectivités communales et régionales) (1978-1990).
  • Représentante syndicale du SKTF (1990-1995).
  • Représentante du parti social-démocrate au conseil municipal (1976-1992).
  • Membre du conseil général de Kronoberg (1995-2004).
  • Députée au Parlement européen (2004-2009).
  • Membre de la direction fédérale de l'Association suédoise des locataires (1996-2004).
  • Présidente de l'Association des locataires de la région de Småland (1998-2004).
  • Membre du groupe national de référence pour l'enquête sur la violence contre les femmes (1998-2002).
  • Présidente du mouvement populaire 'Non à la Suède dans l'UE' (1992-2001).
  • Vice-présidente de ce mouvement (depuis 2001).

Votes


Prises de positions

Sources d'informations

Positions

Merci d'enrichir cette partie en y rapportant les prises de positions de Eva-Britt SVENSSON concernant les sujets traités par La Quadrature du Net (consultez la page Help:Memoire_politique pour savoir comment faire).

28/03/2010 Déclaration écrite 12/2010 (ACTA/ACAC) =

A signé la déclaration 12/2010 sur l’absence d’un processus transparent et la présence d’un contenu potentiellement controversé concernant l’accord commercial anti-contrefaçon (ACAC).

02/09/2008 Discours en pléniaire lors du Paquet Télécom

Madame la Présidente, j'espère que nos concitoyens sont nombreux à suivre ce débat et à s'impliquer avant le vote, étant donné l'importance des changements qu'il concerne, notamment en matière de services Internet. [...]

Troisièmement, le GUE/NGL s'insurge contre l'influence considérable exercée par différents groupes de pression industriels. Le paquet télécom ne devrait pas avoir d'impact sur le copyright, et pourtant les lobbyistes sont parvenus à se faire entendre sur ce point précis dans la proposition. Les propositions des lobbyistes, qui ont été acceptées par tous les groupes à l'exception de la Gauche unie européenne (le seul groupe à s'y opposer au sein de la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs), ouvre la voie au contrôle de téléchargement et du libre accès, par exemple à des sites web comme MySpace ou YouTube.

Les amendements ont été proposés tard et introduits discrètement sans qu'il y ait eu de débat important parmi les citoyens à propos de ces changements majeurs. En Suède par exemple, nous avons eu un large débat sur le partage de fichiers. Je lutte contre la décision d'interdire le partage de fichiers au niveau national, et je fais de même au niveau européen. Le risque de prendre aujourd'hui une décision au niveau européen est plus important que le risque lié aux décisions nationales, dans la mesure où les lobbyistes ont exercé une influence considérable sur l'Europe et où de nombreux citoyens sont mal informés lorsque nous débattons de ces questions au niveau européen. J'espère que l'opinion publique se fera entendre avec force pour garantir la liberté de parole et l'accès aux services Internet.

Paquet télécom, avant le vote

S'exprimant au Parlement européen avant le vote de demain sur le paquet télécom, la députée suédoise du GUE/NGL Eva-Britt Svensson a déclaré que c'est un "dossier qui entrave la liberté d'expression et des droits civils" et elle a donné trois raisons de voter contre:

1. Le compromis n'offre pas de garanties suffisantes pour les citoyens de la part des autorités et des opérateurs internet. Le texte signifie que les droits de l'utilisateur final ne peuvent pas être limités par les Etats membres- mais il ouvre la porte aux entreprises privées d'introduire des restrictions.

2. Les propositions d'amendements de Svensson sur les droits relatifs à internet - les modifications de droits de citoyens - n'ont pas été incorporées dans ce texte qui, entre autres choses, pourrait conduire internet à devenir comme la télévision par câble, nécessitant des abonnements spéciaux afin d'avoir un accès complet à internet.

3. Le paquet télécom est régit selon les règles du marché intérieur et ainsi la Cour de justice des Communautés européennes se prononcera sur les conflits d'intérêts. La liberté d'expression ne doit pas être décidée par la Cour de justice.

Grâce à la pression du public, des protections importantes pour les utilisateurs d'internet ont été gagnées - mais elles sont insuffisantes pour la gauche. Vous ne pouvez pas faire de compromis sur les droits des citoyens", a déclaré Svensson.

Après le vote concernant le paquet télécom, la députée suédoise a exprimé sa déception suite à l'adoption de la législation sur les télécommunications qui est insuffisante sur les questions de protection des consommateurs et de liberté d'expression.

«L'accord de compromis n'empêche pas les entreprises privées d'introduire des restrictions sur les droits des utilisateurs finaux», a-t-elle déclaré. «En outre, il n'incorpore pas les amendements de notre groupe sur les droits des citoyens et implique que c'est la Cour de justice des Communautés européennes qui se prononcera sur les conflits d'intérêts et le droit à la liberté d'expression.»

«Cela m'étonne que le Parti des Pirates ait voté oui alors que c'est une trahison claire de ceux qui les ont élu pour défendre la liberté sur internet. Ce paquet compromet les droits des citoyens", a déclaré Svensson.

source : site d'une autre eurodéputée du groupe GUE/NGL