EmineBozkurt/fr

From La Quadrature du Net
Jump to navigationJump to search


Mémoire politique : Emine BOZKURT, eurodéputée

{{#icon:EmineBozkurt.jpg|Emine BOZKURT}}

Informations générales

Calligraphy.png
Contact
{{#icon:Cliquez_pour_appeler.png|+32 2 28 45 940||callto://+3222845940}}


Fonctions au Parlement européen

Curriculum Vitae

  • Propédeutique de langue et littérature françaises (Amsterdam, 1987).
  • Maîtrise d'études européennes (Amsterdam, 1992).
  • Diplôme A en relations publiques et information (NGPR-A) (1995).
  • Diplôme C en relations publiques (SRM) (1997).
  • Collaboratrice au consulat général de la République fédérale d'Allemagne (1992-1993).
  • Tâches d'information et chef des relations internes et externes de la chaîne de radio et de télévision néerlandaise des musulmans (Nederlandse Moslimomroep) (1993-1997).
  • Édition/information au Rathenau Instituut (1997-2001).
  • Conseillère principale au Radar, bureau de conseil pour les questions sociales (2001-2004).
  • Membre du bureau du PvdA d'Amsterdam (1998-1999).
  • Membre de la commission consultative sur la politique européenne du PvdA (depuis 1999).
  • Membre du groupe restreint du réseau multiethnique des femmes du PvdA (1997-2001).
  • Membre de la commission d'inspection des chaînes publiques (commission Rinnooy-Kan) (2002-2003).
  • Membre de la commission des réclamations de la Commission nationale pour la coopération internationale et le développement durable (NCDO) (depuis 2002).
  • Membre du conseil d'administration de l'Institut du public et de la politique (IPP).

Votes


Prises de positions

Sources d'informations

Positions

Merci d'enrichir cette partie en y rapportant les prises de positions de Emine BOZKURT concernant les sujets traités par La Quadrature du Net (consultez la page Help:Memoire_politique pour savoir comment faire).

28/03/2010 Déclaration écrite 12/2010 (ACTA/ACAC) =

A signé la déclaration 12/2010 sur l’absence d’un processus transparent et la présence d’un contenu potentiellement controversé concernant l’accord commercial anti-contrefaçon (ACAC).