Discussion:Censure privée

De La Quadrature du Net

Il y a 4 sources de médias en ligne pour faire de la curation : 1/ Les sites officiels 2/ Les sites de presse 3/ Les sites d'organisations privées (rapports assos/ONG, politiques d'entreprise et CGU) 4/ Les citoyens, notamment visibles sur les médias sociaux

Dans cette curation, comme demandé, j'ai pris d'abord ce qui est sourcé "presse". Mais on peut avoir de bons témoignages de censures sur d'autres sources, notamment citoyennes sur les médias sociaux, sans pour autant que cela apparaisse dans d'autres sources considérées plus fiables. Si on veut vraiment élargir notre champ d'investigation sur la censure privée, il ne faudrait pas laisser tomber ce qui vient directement des citoyens et qui n'a pas été relayé par la presse. De plus, il faudrait mieux investiguer les rapports d'ONG sur la censure privée qui n'ont pas été relayés par la presse. On pourrait ainsi considérablement enrichir notre panorama sur cette problémétique Donc, je propose :

  • De mettre une sous rubrique, dans chacune des rubriques, qui indique la source (Presse, Rapport Asso/ONG, Individu, IGO...)
  • De mettre une étiquette comme par exemple "à investiguer"

Qu'en pensez-vous ?

L'avantage de cette méthodo est de croiser plusieurs sources. Ainsi, parfois, un article de presse ou une version officielle peuvent être démentis par des faits que l'on peut trouver sur les médias sociaux ou dans un rapport d'ONG. Avoir plusieurs sources permet toujours d'en savoir plus sur l'état réel d'une situation. Enfin, la source venant des citoyens sur les médias sociaux permet souvent de répérer des signaux faibles qui ne sont pas encore remontés par les canaux standards et donc de pouvoir jouer un rôle de lanceur d'alerte sur une situation dommageable et non perçue. On peut encore considérablement enrichir cette page et trouver de véritables pépites de la censure privée.

Globalement, je connais bien le problème d'orientation des recherches lorsque l'on fait de la curation pour les assos. Cela dépend tout d'abord de leur niveau d'engagement auprès des structures officielles. Pour la QDN, je me fais pas de soucis à ce niveau : la source officielle peut être remise en question si elle est argumentée.

Le problème devrait plus se situer au niveau des liens des la QDN avec les organisations internationales et ONG si on venait à ne pas aller dans le sens qu'elles ont pris. Par exemple, beaucoup d'ONG et organisations internationale ne reconnaissent l'info venant des MS comme une source utile, tout simplement car elles n'y accordent souvent pas grande importance (elles se veulent les sources alternatives aux sources officielles) et ne souhaitent pas aller vérifier l'info remontée, souvent fiable. Surtout parce que ces organisations spécialisées n'aiment pas non plus montrer qu'elles ne maitrisent pas un champ d'exploration de leur problématique, en l'occurence ce qui se passe sur les MS et donc elles balaient d'un revers de main ce champ en arguant de sa non fiabilité. Je ne dis pas que les MS sont une source toujours fiable mais ce qui y remonte mérite souvent d'être investigué et confirmé. d'où mon autre question : Allons nous recenser les cas sur les médias sociaux qui ne sont pas remontés dans les autres sources et est-ce que nous allons les investiguer pour les confirmer ?

Bonjour,
Tout d'abord MERCI pour ton énorme boulot ! C'est impressionnant, et je ne pensais pas qu'il y avait autant de cas... Je pense que dans un premier temps il peut être prudent de rester sur les sources de presse et d'organisations type ONG. Un peu comme on avait fait pour l'observatoire sur l'état d'urgence. Cela évitera de devoir prendre en charge la partie vérification, qui peut s'avérer compliquée et qui n'est pas vraiment de notre ressort (nous ne sommes pas un organe de presse). En revanche cette page, si on la diffuse davantage d'ici quelques temps, devrait logiquement susciter des curiosités journalistiques... D'autre part les très nombreux cas que tu recenses montrent déjà le problème et l'ampleur qu'il a pris, et on peut très bien ajouter qu'on se limite volontairement à des cas confirmés par la presse ou des organisations, mais que ça n'est probablement que la partie émergée de l'iceberg.
Donc voilà, je dirais pour l'instant : restons modestes sur les sources, mais n'hésite pas à indiquer plusieurs sources si tu en as plusieurs. Et encore bravo ! Adrienne (discussion) 15 septembre 2016 à 10:50 (CEST)
Bonjour Adrienne,
Merci pour tes retours positifs dans le cadre de ce projet, on avance ensemble.
Ok pour enlever de cette page les sources provenant des citoyens sur les médias sociaux (sauf si ces médias sociaux viennent de la presse ou ONG). Nous allons donc nous concentrer sur les sources "presse", rapports ONG, d'autant plus qu'il y a du boulot. Rien que le champ lexical des recherches sur la censure des médias sociaux est immmense. Par exemple, un compte "censuré", peut aussi être "fermé", "suspendu", "bloqué"... Enfin, je n'ai pas encore vraiment commencé les recherches en anglais et ce serait bien de trouver une aide en espagnol et portugais par exemple.
Néanmoins, afin de ne pas supprimer une partie des recherches déjà effectuées, pourrions nous avoir une autre page, plus discrète, sur les publications citoyennes provenant des médias sociaux à vérifier où nous pourrions reporter les cas que nous trouverions au fil de nos recherches basées sur les sources presses et ONG. Dans ce cadre, il est possible de créer un framapad à accès restreint mais une page du Wiki QDN à accès restreint me semblerait appropriée. C'est pour ne pas laisser tomber ce qui a été fait même si nous ne le montrons pas.

GeoTrouveTout (discussion) 15 septembre 2016 à 11:26 (CEST)

Tu peux les déplacer sur cette page pour l'instant. Ça n'a pas besoin d'être secret, juste d'être séparé des autres je pense... --Adrienne (discussion) 15 septembre 2016 à 11:32 (CEST)