DianaWallis/fr

De La Quadrature du Net


Mémoire politique : Diana WALLIS, eurodéputée

{{#icon:DianaWallis.jpg|Diana WALLIS}}

Informations générales

Calligraphy.png
Contact
{{#icon:Cliquez_pour_appeler.png|+32 2 28 45 201||callto://+3222845201}}


Fonctions au Parlement européen

  • Parlement européen (Vice-Présidente)
  • Bureau du Parlement européen (Membre)
  • Commission des affaires juridiques (Membre)
  • Commission des pétitions (Membre)
  • Délégation pour les relations avec la Suisse, l'Islande et la Norvège et à la commission parlementaire mixte de l'Espace économique européen (EEE) (Membre)
  • Délégation pour les relations avec l'Albanie, la Bosnie-et-Herzégovine, la Serbie, le Monténégro et le Kosovo (Membre suppléante)
  • Délégation pour les relations avec le Conseil législatif palestinien (Membre suppléante)

Curriculum Vitae

  • Bachelor of Arts (Hons.) (histoire), université de Londres (1975).
  • Master of Arts (administration locale), université du Kent (1976).
  • Certificat d'aptitude à l'exercice de la profession de solicitor (1984).
  • Solicitor dans un cabinet privé (1984-1999.) Vice-présidente du parti majoritaire au conseil d'East Riding of Yorkshire (1995-1999) Députée au Parlement européen (depuis 1999).
  • Première vice-présidente de la délégation pour les relations avec la Suisse, l'Islande et la Norvège ((1999-2004).
  • Coordonnatrice du groupe ELDR à la commission juridique et du marché intérieur (1999-2004).
  • Présidente de la délégation des libéraux démocrates (2000-2004).
  • Coordonnateur ALDE/ADLE à la commission juridique (depuis 2004).
  • Présidente de l'Institute of Translation and Interpreting (depuis 2001).

Votes


Prises de positions

Sources d'informations

Positions

Merci d'enrichir cette partie en y rapportant les prises de positions de Diana WALLIS concernant les sujets traités par La Quadrature du Net (consultez la page Help:Memoire_politique pour savoir comment faire).

25/05/2010 Déclaration écrite 12/2010 (ACTA/ACAC) =

A signé la déclaration 12/2010 sur l’absence d’un processus transparent et la présence d’un contenu potentiellement controversé concernant l’accord commercial anti-contrefaçon (ACAC).