Compte-rendu du quadr'apéro du 3 juin 2011

De La Quadrature du Net
Les Quadr'apéros
Discussion et rencontres
autour de LQDN
Date Article
 ??? Quadr'apéro
16 juillet 2015 Quadr'atelier Règlement européen sur les données personnelles
13 au 18 août 2015 Chaos Communication Camp
Tous les articles des Quadr'apéros
Chronologie
Compte-rendu du quadr'apéro du 22 avril 2011
Compte-rendu du Quadrature Communication Camp


Compte-rendu du quadr'apéro du vendredi 3 juin 2011

aka quadrapicnic premier du nom

Prochain quadr'apéro / picnic le 24 juin 2011.

Picnic ![modifier]

Une quarantaine de personnes sont passées au jardin du Port Saint Bernard ce vendredi, plein de visages connus mais aussi un bon nombre de nouveaux venus, ce qui fait toujours très plaisir. :)

Le format picnic a également plu à tout le monde je crois, seul bémol la proximité du trafic des voitures et du RER… Pour le prochain, on essayera de trouver un lieu plus propice aux discussions à ciel ouvert !

eG8 forum[modifier]

Nous avons commencé par aborder le récent « eG8 forum », grande mascarade gouvernementale dédiée à améliorer l'image de N. Sarkozy après son bilan catastrophique en matière d'Internet ces quatre (et plus) dernières années.

Point positif : on a réussi à pas mal foutre le bordel sur place (au sens faire entendre ceux qu'on ne voulait pas entendre dans un événement prévu pour être lisse et consensuel), ce qui était assez inespéré.

(Par exemple, une conférence de presse non prévue au programme a eu lieu en plein milieu de l'eG8)

Pour donner une idée de l'intensité de l'événement, le gus sur place, Jérémie, a enchaîné 25 interviews et reçu 47 appels entrants.

Le bilan de la communication de l'événement : à part un ou deux médias, tout le monde a rapporté l'événement comme quelque chose de boiteux.

On a même eu un article dans le International Herald Tribune qui ne nous cite pas, mais fait mieux quelque part, il déroule notre argumentaire par lui-même.
Cela montre une bonne pénétration de notre message.

On a donc vu qu'une action concrète, qui ne coûte pas cher, peut rapporter gros.

Cela nous a donné une grande visibilité, et on a pu en outre profiter d'un effet David contre Goliath.

Cela montre encore une fois l'importance d'expliquer au public sur quelles urgences, quels dossier et avec quels outils il faut agir (IRC, compte @UnGarage, Revue de Presse, etc.)

Neutralité du Net / QoS[modifier]

Félix nous a ensuite fait un petit topo sur les annonces récentes des opérateurs de vouloir faire de la qualité de service (QoS) sur leurs offres d'accès à Internet.

On a parlé de l'ARCEP et du fait que depuis l'année dernière elle travaille sur la neutralité du Net.

Dans une certaine mesure, on peut même avancer que le travail de LQDN lui a redonné une volonté d'être actuelle et d'être active sur des sujets comme la NN.

L'ARCEP a donc des groupes de travail sur la QoS, sur la transparence…

Le but : au fur et à mesure que le réseau et les services gérés se développent, il faut protéger l'Internet neutre. Ceci implique de définir pour l'ARCEP des guides pour la QoS minimum et les conditions d'accès minimum qu'une connexion Internet doit remplir pour être vendue sur le marché.

La question est celle de l'équilibre entre services gérés et Internet (les services gérés sont les services propres au fournisseur d'accès, différent de l'Internet en lui-même, mais qui utilisent le même réseau privé de l'opérateur pour être livré à l'utilisateur… typiquement, c'est la télé sur IP ou la téléphonie inclue dans les offres triple-play).

Il y a ici un vrai enjeu sur les pratiques anti-concurrentielles qui peuvent se développer, si un opérateur ralentit l'accès à la vidéo en ligne pour privilégier sa télé par exemple.

Il est proposé d'en discuter sur la liste de discussion.

Bref, la légitimité de l'ARCEP est « revenue » et nous pouvons les aider à porter leur discours.

Spectre (radio, pas le méchant dans James Bond)[modifier]

Jusqu'à présent, l'accès à la ressource radio dans les télécoms impliquait une licence, souvent vendue très chère (mais pas toujours), mais toujours difficile à obtenir. Du coup, nombre restreint d'acteurs.

À la fin des années 90, des juristes américains défendent l'idée qu'on peut gérer le spectre différemment, surtout grâce à l'amélioration des technologies radio.

Possibilité d'accès non soumis à licence au spectre radio.

Actuellement, avec le dividende numérique (fréquences radio de nouveau disponibles avec l'arrêt de diffusion de la télé analogique et le basculement vers la TNT) et les espaces blancs (espaces dans le spectre entre des fréquences allouées aux opérateurs et inutilisés) il est possible de proposer de nouvelles fréquences utilisables sans licence.

Des amendements en ce sens sont passés lors du vote par le comité ITRE du Parlement Européen sur le premier programme du spectre européen, ce qui est très encourageant.

Les arguments du « les américains le font déjà » et « c'est le successeur du wi-fi » parlent beaucoup aux députés européens.

Notre message à l'ARCEP doit être : expérimentons tout de suite sur des fréquences non-utilisées.

On a également mentionné que les questions d'accès au spectre radio sans licence pouvaient constituer un 'plan B' pour pouvoir reconstruire un Internet normal si un jour celui-ci est vraiment trop atteint.

Loupe2.png  Article détaillé : Spectrum Policy Programme Amendments.

ACTA[modifier]

On constate un alignement « surprenant » entre les conclusions de l'eG8, du G8 et l'ACTA : encourager la « coopération » entre les intermédiaires techniques et les ayants droit, lutter contre les infractions 'futures', même message que celui du commissaire Barnier.

On sait que le Parlement Européen va être amené à se prononcer d'ici peu sur l'ACTA, par oui ou par non.

Mais la question qui demeure est si le PE se prononcera sur tout ACTA ou uniquement sur la partie pénale ?

Ce vote aura lieu lors de la plénière soit du 2 au 7 juillet, soit lors d'une des plénières de septembre / octobre.

On a donc une méga-campagne à lancer d'ici peu.

Rien n'est acquis (même suite à des victoires comme la déclaration écrite 12), il ne faut pas baisser la garde, on a eu des victoires mais il va falloir se motiver et s'activer plus que jamais pour gagner cette fois-ci.

Depuis quelques mois les lobbyistes ont fait un travail énorme, on va donc devoir se faire entendre au maximum.

Loupe2.png  Article détaillé : ACTA.

HADOPI[modifier]

Proposition de lancer une liste à point sur « Que faire en cas d'HADOPI ? ».

Quelque chose de moins de 2000 caractères.

Un guide de survie de l'HADOPI en somme, qu'on propose ensuite aux gens d'illustrer de différentes façons.

Loupe2.png  Article détaillé : Loi Hadopi.