AntonyiaParvanova/fr

From La Quadrature du Net
Jump to navigationJump to search


Mémoire politique : Antonyia PARVANOVA, eurodéputée

{{#icon:AntonyiaParvanova.jpg|Antonyia PARVANOVA}}

Informations générales

Calligraphy.png
Contact
{{#icon:Cliquez_pour_appeler.png|+32 2 28 45 568||callto://+3222845568}}


Fonctions au Parlement européen

Curriculum Vitae

  • Diplôme de médecine, Faculté de médecine de Varna (1989).
  • Master de management de la santé, Faculté de médecine de Varna (1997).
  • Master de santé publique, Université de Maastricht, Pays-Bas (1998).
  • Master de gestion des services de santé, Faculté de médecine de Sofia (2005).
  • Médecin à l'hôpital municipal de Dobritch (1989-1997).
  • Chargée de recherche, University College London (UCL), Londres (1998-2001).
  • Mouvement national pour la stabilité et le progrès: depuis 2002, membre du conseil de surveillance et du conseil politique, présidente du conseil de la santé.
  • Députée à l'Assemblée nationale de la République de Bulgarie (2001-2009).
  • Vice-présidente de la commission de la santé (2007-2009).
  • Membre de la Royal Society of Medicine (Société royale de médecine, 1998-2001).
  • Membre de la Healthcare Information and Management Systems Society (Société des systèmes informatiques et administratifs de santé, depuis 2001).
  • Membre honoraire de la faculté de santé publique de l'Académie de médecine (depuis 2001).
  • Membre du conseil immunitaire consultatif (depuis 2008).
  • Membre de European Friends of Israel (depuis 2008).
  • Membre du HOG (depuis 2008).

Votes


Prises de positions

Sources d'informations

Positions

Merci d'enrichir cette partie en y rapportant les prises de positions de Antonyia PARVANOVA concernant les sujets traités par La Quadrature du Net (consultez la page Help:Memoire_politique pour savoir comment faire).

25/05/2010 Déclaration écrite 12/2010 (ACTA/ACAC) =

A signé la déclaration 12/2010 sur l’absence d’un processus transparent et la présence d’un contenu potentiellement controversé concernant l’accord commercial anti-contrefaçon (ACAC).